Le lac de Serre Ponçon créé artificellement par la construction d’un barrage a provoqué un inespérable engouement touristique pour la région.
Laurent Guillaume vous invite à une visite privilégiée de ses installations.

Le lac de Serre Ponçon
Il fut longtemps le plus grand lac de retenue d’Europe, mais c’est toujours le plus grand barrage en terre du
continent.
Au début des années 60, la mise en eau de Serre Ponçon fut un événement pour la haute vallée de la Durance. Au prix des ruines de 4 villages engloutis, dont Savines, le plus connu, la Provence s’est dotée d’un aménagement majeur capable de gérer l’irrigation, de produire de l’électricité, et d’atténuer les crues dévastatrices de la rivière. Mais la conséquence la plus visible – et la moins attendue à l’époque ! – c’est la création d’un immense lac de montagne qui a dopé le tourisme des Hautes Alpes dans des proportions étonnantes…

Le barrage et sa surveillance
Reportage tourné par Frédéric Sauzay
Coproduction : France 3 / Mécanos Productions
Le barrage de Serre-Ponçon a été mis en service en 1961.
39 ans, après comment se porte le barrage?
Merveilleusement bien pour Jean-marc son responsable et Guyslain un des techniciens chargé de surveiller
l’évolution du mastodonte. Chaque jour, Guyslain plonge dans les entrailles du monstre. Nous le suivrons dans des endroits interdits au public et avec lui nous comprendrons comment il prend “le pouls” de son illustre patient…
Pour ne pas finir claustrophobe dans ces dédales de béton, Guyslain nous emmènera au pied du barrage en bateau, nous permettant des vues de l’édifice que seul le personnel à la chance de pouvoir contempler

L’historique du village de Savines
Reportage tourné par Frédéric Sauzay
Coproduction : France 3 / Mécanos Productions
La construction d’un barrage pour réguler la Durance à profondément transformé le relief de la région. Le village de Savines qui allait se trouver sous les eaux du nouveau lac fut rasé et reconstruit plus haut portant le nom de Savines le Lac. Que reste-t-il de l’ancien Savines ? Rien!
Le village fut entièrement détruit, maison par maison.
Enfin si, il reste la mémoire de deux anciens habitants de Savines : Roger Cézanne qui a filmé en super 8 la longue agonie de son village et Martial Brunarossot.
Avec eux, nous partirons à la recherche de l’ancien Savines et des souvenirs qui n’ont pas encore sombrés sous l’eau du lac.

© France 3

Share

Laisser un commentaire


Warning: Undefined variable $user_ID in /homepages/42/d67803229/htdocs/sites/chroniquesdenhaut/site/wp-content/themes/mountain/comments.php on line 477