Numéro spécial sur le Chili, terre propice à l’observation des étoiles.

La pureté de son ciel a permis l’installation d’une dizaines de téléscopes parmi les plus puissants du monde.

Voyage initiatique de la terre vers le ciel

Il faut dire que le paysage d’Atacama, cette terre désolée, parmi les plus arides du monde, est aussi lunaire que la Lune elle-même.

Le Chili entretient d’étranges rapports avec le ciel, avec son ciel…
Une sorte de jeu de miroirs. Les étoiles sont tellement brillantes vues de l’altiplano qu’on ne sait plus très bien qui regarde l’autre.
La ligne directe entre la Terre et le Ciel passe par les Andes.
Drôle de ciel que celui du Chili. Le long de la Cordillère se succède pas moins d’une bonne dizaine d’observatoires astronomiques, dont le plus grand télescope du monde : le V.L.T.
Mais pourquoi diable les scientifiques ont-il voulu traverser océans et continents pour regarder en l’air ?
Parce que le ciel du Chili est parmi les plus purs du monde.
Parce que les Andes sont parmi les plus hautes montagnes du monde.
Parce que le désert d’Atacama est l’un des plus secs du monde.
Et parce que, pour observer les étoiles, il faut… prendre de l’altitude, traverser une atmosphère limpide, dans un ciel sans nuage.
Alors c’est ici, sur les hauteurs du Mont Paranal, que chercheurs et astronomes scrutent le ciel, pour comprendre l’univers, découvrir nos origines, traquer la moindre trace de vie…
C’est sûr, le Chili entretient de drôles de rapports avec les étoiles.

Version off du tournage par LG :

Plus d’informations concernant l’émission du 1/12/2007 sur le site de France 3

Share

Laisser un commentaire


Warning: Undefined variable $user_ID in /homepages/42/d67803229/htdocs/sites/chroniquesdenhaut/site/wp-content/themes/mountain/comments.php on line 477