Dévoluy, terre de pierres, terre aride, mais terre accueillante et à découvrir…

Depuis des siècles, au grès des envies et des bonnes volontés, des clapiers ont été créés, afin de rassembler les pierres en tas, et ainsi libérer un peu le sol afin que l’herbe pousse.

De nos jours, certains habitants perpétuent cette tradition, tel Martino.


Au fond, le Pic de Bure

 

Parmi les quelques 1000 habitants du Dévoluy, près de 60 exploitations agricoles dont celle de Magalie et Sébastien, où des moutons mérinos.

 

Nouvelles naissances d’agneau …

 

Les gorges de la souloise sont très étroites.
Certains blocs rocheux sont en équilibre.

Certains passages sont suffisamment escarpés pour devoir utiliser la technique d’opposition afin de poursuivre sa découverte au fil de l’eau.

 

La plateau de Bure est un territoire très aride, suffisamment haut en altitude afin de faire des observations astronomique grace à l’observatoire de radio astronomie milimétrique.

Pour accéder au plateau de Bure, et surtout franchir la falaise bloquant l’accès à tout véhicule, pas d’autre solution que de marcher.

Ces grandes antennes servent à l’observation du fin fond de l’univers afin d’analyser les signaux électriques émis.
Peut-être que de la vie sera décelé ailleurs grâce à ces recherches…


Un opérateur veille au bon fonctionnement des 6 radiotélescopes 24h/24


Télescope en maintenance, à l’abri des éléments, dans un hangar.


Les ordinateurs servant à l’analyse des signaux captés.


L’IRAM dispose de locaux à Grenoble, ont sont conçus tous les systèmes installés à l’observatoire de Bure.


D’ici 2016, une extension de 6 nouvelles antennes est prévue.

Plus d’infos concernant l’émission du 24/09/2011 sur le site de France 3

Voir l’émission du 24/09/2011 directement sur le site de France 3

Share

Laisser un commentaire


Warning: Undefined variable $user_ID in /homepages/42/d67803229/htdocs/sites/chroniquesdenhaut/site/wp-content/themes/mountain/comments.php on line 477