La vigne prospère également en montagne.
Malgré les conditions plus rudes, certains terroirs ont acquis une excellente renommée portée par le caractère affirmé de leur breuvage et de leur viticulteurs…

L’ivresse des cîmes…
Il a fallu pas mal de volonté pour accrocher des vignes sur les pentes des montagnes.
Une question de climat, d’abord, plus rude qu’en plaine, une question de topographie ensuite : la montagne, ça penche.
Les vins de montagne ont un caractère bien trempé, à l’image de ceux qui les fabriquent…
Laurent Guillaume vous emmène à la découverte des vignes accrochées sur les rives du Léman en Suisse, un vignoble candidat à l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité pour l’exceptionnelle beauté de ses paysages.
Puis nous partirons à la découverte d’autres grands vins d’altitude depuis les montagnes du Liban à 1700 m, jusqu’à la Sierra Nevada en Espagne à 1300m, en passant par les pentes du Jura en France…

L’espoir fait vigne
Reportage de Frédéric Deret
Production : Mécanos productions

Le Liban est plus précisément la plaine de la Béqaa a été longtemps «célèbre» pour ses cultures illicites, de cannabis, notamment.
Quand on en décida l’éradication, les paysans se trouvèrent fort démunis. La vigne peut être une culture de substitution. C’est l’histoire des «côteaux» d’Héliopolis, la 1ère coopérative qu’on voit ici.

Vigne en Sierra Nevada
Reportage de Jean-Michel Rodrigo
Production : Mécanos Productions

Manolo s’est installé au sommet des Alpujarras, juste en face du Mulacen, le plus haut sommet d’Espagne.
A 1300 mètres, il développe un vin bio qui a fait des adeptes jusqu’au confins du nord de l’europe.
Manolo est un rêveur qui a fait de son désir une réalité, il est surtout devenu un exemple pour des agriculteurs tentés par l’exil dans les grandes villes.
Avec lui, la vigne reconquis les pentes des  montagnes des  Alpujarras…

© descriptif France 3

Share

Une réponse à to “Le vin des cimes”

  • http://www./ says:

    Nagyon szeretek régi fényképeket nézegetni. Ennek okán már többször gondoltam arra, hogy vajon 15-20 év múlva hogyan fogjuk megnézni a digitális géppel készült fotóinkat? Elég, ha csak a szalagos magnóra vagy a korongos lemezjátszóra gondolok. Lesznek még olyan eszközök, amin megnézhetjük a CD-re, DVD-re mentett Dédikéket, Nagyikat, vagy az akkori felnőttek a saját gyerekkori fotóikat?

Laisser un commentaire