Tout au Sud de l’Espagne, juste en face de l’Afrique, la Sierra Nevada, le cœur de l’Andalousie…
C’est ici, au pied des sommets enneigés que pendant des siècles ont régné les califes de Cordoue et de Grenade.

Une certaine idée du paradis
Coproduction : France 3 / Mécanos Productions

Ici, scientifiques et poètes, paysans et hydrologues arabes ont donné le meilleur d’eux même.
A part l’Alhambra mythique, que reste-t-il de cet héritage magnifique ?
Bien peu et beaucoup à la fois.
Un état d’esprit d’abord, un respect particulier pour les sommets et surtout une relation enchantée avec l’eau. Ce n’est pas un hasard.
C’est ce que tentent de nous expliquer, chacun à leur manière, quelques passionnés qui ont choisi de rester dans cette région abandonnée par une majorité de ses habitants.
Une évidence saute aux yeux : alors que la sécheresse menace partout au sud de l’Europe, ici malgré six mois sans pluie et des températures frôlant la barre des 50°, la nature est verdoyante.
L’eau continue de se faufiler entre les racines des arbres millénaires, au milieu des jardins, dans les vignes.
Aux yeux des poètes arabes, l’Andalousie rimait avec paradis.
Nos protagonistes ne disent pas autre chose… nous prennent par la main et nous entraînent dans des paysages parfois austères mais toujours fascinants.
En toile de fond, la voix d’Estrella Morente, une reine du flamenco nous chante «Alcazaba», un hommage à l’un des deux plus grands sommets andalous .

Extrait sur La Sierra Névada

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

© descriptif France 3

Share

Laisser un commentaire