Laurent Guillaume vous emmène dans une montagne sauvage, jugée austère et pourtant…

Au sommaire

  • Un paradis sur terre
  • La nature est son pinceau
  • Chercheurs de prises à Tralenta
  • Infos pratiques

Un paradis sur terre

Ca fait partie des lieux magiques, qu’on aime préserver, presque garder pour soi.
Ici la montagne n’est comme nulle part ailleurs : mélange d’austérité majestueuse, flanquée de villages de pierres et de lauzes : une certaine idée du bout du monde.
Un lieu niché au fond d’une vallée interminable, l’une des plus longues des alpes…
Mais ici, au bout de la route qui a vu la plupart des visiteurs s’arrêter avant : c’est un univers qui s’ouvre, une page d’histoire, une extrême sensation alpine, c’est la montagne par excellence.

La nature est son pinceau

Reportage de Marc de Langenhagen – Production : Mécanos productions

La Haute- Maurienne en hiver c’est magnifique, et à l’automne c’est tout aussi beau, surtout quand les couleurs explosent au mois d’octobre.
Ca ne dure pas très longtemps, mais suffisamment pour Andrée Anselmet, une artiste de Bonneval-sur-Arc, qui se sert des végétaux et de leurs couleurs saisonnières pour réaliser des compositions picturales tout à fait originales…

Chercheurs de prises à Tralenta

Reportage de Marc de Langenhagen – Production : Mécanos productions

La Haute-Maurienne, c’est aussi un terrain de jeu formidable pour tous les sports de montagne, comme l’escalade.
Les grimpeurs de la nouvelle génération ont même défriché il y a quelques années un endroit devenu aujourd’hui mythique, le site de bloc de Tralenta, juste à côté de Bonneval sur Arc…

Plus d’infos sur le site de France 3

Share

Laisser un commentaire


Warning: Undefined variable $user_ID in /homepages/42/d67803229/htdocs/sites/chroniquesdenhaut/site/wp-content/themes/mountain/comments.php on line 477